Comment filmer en mouvement ?

On a tous déjà eu la nausée en visionnant le film de mariage d’un ami, réalisé par un ami. On se souvient tous du moment où le « caméraman » tente de filmer en mouvement pour suivre la marié tant bien que mal avant son entrée à l’église… L’image tremble, la caméra bouge, on entend les mouvements brusques de caméra… On voit les pas du caméraman qui accélère pour passer devant la mariée… Bref, même si c’est le sujet de bon nombre de rigolades, le résultat est rarement à la hauteur des espérances du couple.

Quoiqu’il en soit cette expérience , commune à beaucoup d’entre nous, en dit long sur le tournage vidéo. Elle est la preuve que filmer en mouvement demande un minimum de savoir faire. Et aujourd’hui dans cet article, je vais partager avec toi les astuces pour réaliser un vidéo dans laquelle tu souhaites filmer en mouvement. L’occasion également de voir plus largement le mouvement en vidéo. On verra donc comment filmer en mouvement un sujet fixe et inversement. On listera les mouvements possibles avec une caméra, ceux à éviter. Bref à la fin de cet article, tu sauras tout ce qu’il y a à savoir pour filmer en mouvement !

 

Filmer en mouvement, ça veut dire quoi ?

Avant d’aller plus loin, il faut définir et clarifier ce qu’est le mouvement en vidéo. Car il existe deux types de mouvements.

Le mouvement interne

Distinguons tout d’abord le mouvement dans l’image qu’on appellera mouvement interne. Tout le monde le connait. Du moins, toute personne ayant déjà vu un film ou une vidéo. Le mouvement dans l’image représente un mouvement que l’on voit à l’écran. Par exemple, un personnage qui marche ou un objet qui est déplacé dans le plan constituent un mouvement interne. Un premier mouvement qui est familier à tous les spectateurs que nous sommes. Le deuxième mouvement lui, a tendance à être oublié car il est externe au plan.

Le mouvement externe

Il fait référence à tous les mouvements qui ont lieu en dehors du champs de la caméra. Ces mouvements ne sont donc pas visible à l’écran à proprement dit. Ce sont en fait les mouvements de caméra, tout simplement. Bien qu’on ne les voit pas à l’écran, ils jouent un rôle majeur dans la scénarisation d’une vidéo.

Filmer en mouvement: les différents mouvements de caméra

Petite révision des différents mouvements de caméras. A la base ces techniques sont utilisés au cinéma. Pour autant les mouvements sont les mêmes pour tout type de vidéos. Que ce soit avec une caméra de type professionnelle, un camescope numérique ou bien un smartphone, tous ont recours au même méthode. Filmer en mouvement permet d’influencer le scénario d’une vidéo. Chaque mouvement de caméra à son effet sur le rendu visuel global. Ils permettent par exemple d’insister sur un élément, de présenter un contexte général ou de traduire une évolution.

Présenter un contexte avant de rentrer dans une scène

Souvent utilisé au cinéma ou en reportage, le panoramique (pano dans le jargon cinématographique) permet de présenter un contexte, un lieu, une scène avant d’emmener le spectateur dedans. C’est un mouvement de rotation de la caméra, sur un axe vertical de gauche à droite (ou inversement) ou bien horizontal. Le panoramique restitue en fait le mouvement de tête d’un spectateur, comme s’il arrivait dans un lieu nouveau qu’il balaye du regard. Ce mouvement de caméra permet donc de présenter le contexte d’une scène.

Dans un reportage, le panoramique est souvent utilisé en début de sujet. Par exemple, pour couvrir une manifestation, les journalistes ont souvent recours à un large panoramique sur un axe vertical pour retranscrire à l’écran la quantité de manifestants qui déambule dans une rue. Il permet de prendre du recul sur un événement ou une scène pour mieux la comprendre. Il apporte une information, dans le sens où il place la scène dans son contexte.

Mettre l’accent sur un élément important de la scène

A l’inverse du panoramique qui permet de tourner une scène dans son ensemble grâce à un plan large, le zoom permet de mettre l’accent sur un élément particulier de la scène. Lorsqu’on filme un personnage, le zoom peut être utile pour insister par exemple sur une expression du visage. En utilisant le zoom, le spectateur va pouvoir s’attarder sur l’émotion exprimé. Cette méthode permet d’aider à la compréhension du scénario.

On utilise le zoom pour insister sur une action ou une réaction qui est importante dans le déroulé de l’histoire. Sans utiliser le zoom, cette information aurait peut être échapper au spectateur. Car important ne signifie pas spectaculaire ou dramatique. L’information est importante car elle est un élément de compréhension de l’histoire général. Une action des plus banales peut prendre son importance dans un scénario. Prenons un exemple.

« Le zoom permet d’apporter des éléments supplémentaires à la compréhension de l’histoire »

La scène se déroule au moment où le personnage se trouve dans une pièce fermé, on distingue trois portes sur les murs. La caméra fait un zoom sur la porte du milieu. Sur le plan suivant on découvre un couloir dans lequel le personnage avance. On ne montre pas le personnage qui ouvre la porte dans un plan interne. Pourtant, le spectateur comprend que le personnage a choisi la porte du milieu qui mène donc au couloir que l’on découvre au plan suivant.

Le zoom, substitut d’un plan

Sans le recours au zoom ni à une autre technique, le spectateur n’aurait pas pu comprendre cette information. L’utilisation est donc intéressante. D’autant plus qu’elle permet de faire passer une information sans avoir à tourner un plan supplémentaire. Reprenons le même exemple, mais sans l’utilisation du zoom sur la porte cette fois ci. Une fois la pièce filmée, on ajouterait un plan du personnage qui se dirige vers la porte et l’ouvre. Dans le plan suivant, le personnage avancerait dans le couloir.

La même information est donnée, seulement dans ce cas là, il a fallu ajouter un plan supplémentaire pour assurer sa transmission. Le recours au zoom peut permettre donc de se dispenser de certains plans. Il permet de narrer l’histoire autrement, en mettant l’accent sur certains éléments d’une scène.

Filmer en mouvement pour suivre un sujet

Troisième et dernier mouvement de caméra utilisé en vidéo: le travelling. Cette technique permet de filmer en mouvement un sujet. Il peut être effectué de manière latérale ou dans la profondeur du champs pour suivre le sujet. Le travelling permet de suivre par exemple un personnage qui se déplace dans l’espace d’un point A vers un point B. Il a pour effet d’embarquer le spectateur dans la scène. Ce dernier accompagne le personnage à l’écran, comme si il y était vraiment.

Le travelling permet donc de filmer en mouvement un sujet ou un objet qui est lui même en mouvement. Il combine donc un mouvement interne et un mouvement externe. Un problème récurrent quand on souhaite filmer en mouvement en utilisant le travelling est la stabilité du plan. Souvent, le plan tremble, on perçoit les pas du caméraman qui suit son sujet. Ces parasites visuels rendent le plan moins agréable à regarder.

Le travelling, une affaire de professionnel

Pour faire face à ces problèmes de tremblements il existe a priori deux solutions. La première revient à investir dans du matériel spécialisé pour stabiliser une caméra. Pour le grand écran, les cinéastes ont recours à des caméras professionnelles dédiées au tournage en mouvement. Le modèle le plus utilisé est la steadycam. C’est une caméra fixé sur un harnais que doit enfiler le caméraman. A l’aide d’un équipement sophistiqué, la structure amorti les mouvements du caméraman pour un rendu visuel du plan le plus stable possible. Un équipement couteux et encombrant qui n’est pas destiné aux petites productions.

La deuxième solution est mois couteuse au premier abord. Mais elle est tout de même réservée aux professionnels de la vidéo. Certains caméramans expérimentés ont l’habitude de tourner sans trépied ou steadycam. Ils sont donc habitués à filmer en mouvement à mains nues. Leur capacité leur permet de tourner un travelling « à mains nues » sans affecter grandement la stabilité du plan. Mais peu importe leur aptitude, ils n’obtiendront jamais un plan aussi stable qu’avec le matériel adéquat. Le travelling est donc une affaire de professionnel de la vidéo.

Plus largement, filmer en mouvement demande un minimum d’expérience et de savoirs faire.

Filmer en mouvement: les deux règles d’or

Pour pouvoir filmer en mouvement, il faut déjà connaître les mouvements en vidéo que l’on vient de citer. Il faut aussi connaitre certaines règles d’utilisation de ces différentes techniques pour filmer en mouvement.

Tu n’utiliseras pas le zoom numérique

Lorsqu’on parle de zoom comme mouvement de caméra, on fait référence à un zoom optique. Il ne faut jamais utiliser le zoom numérique. Si tu utilises ton smartphone pour réaliser tes vidéos, mieux vaut oublier le zoom comme mouvement de caméra. Il est préférable que tu t’approches de ton sujet en utilisant du matériel pour stabiliser tes vidéosLe zoom numérique réduit grandement la résolution de ton image. Son utilisation pixellise le plan, ce qui a pour résultat de donner une image flou, peu agréable à regarder. Il est donc à proscrire dans tout type de vidéos.

Tu nuanceras les mouvements de caméra

Maintenant que tu connais les techniques pour filmer en mouvement, tu peux facilement être tenté d’en abuser. Erreur. L’autre règle d’or en vidéo est claire. Il ne faut jamais enchaîner plusieurs plans de caméras en mouvement. Mais comme il ne faut jamais dire jamais, disons que c’est à éviter le plus souvent, sauf cas exceptionnel. Il est plus convenable d’encadrer un plan en mouvement par deux plans fixes.

Reprenons l’exemple de notre pièce à trois porte. Le premier plan est un plan fixe où l’on voit la pièce et ses trois issues. Le deuxième plan est un zoom sur la porte du milieu, donc un plan en mouvement. Le dernier plan est un plan fixe, la caméra est statique au bout du couloir et l’on voit le personnage passer la porte avant d’avancer dans le couloir vers nous. Si l’on récapitule, nous avons: plan fixe, plan en mouvement, plan fixe.

C’est une construction classique qui est utilisé tant au cinéma que dans des reportages télévisés. Enchaîner plusieurs plans en mouvement est désagréable à regarder. Cela donne la nausée au spectateur. L’oeil a besoin d’un repère de stable pour s’accommoder au plan. Il faut donc garder cette structure en tête peu importe la vidéo que tu souhaites réaliser.

Quel matériel pour filmer en mouvement ?

Filmer en mouvement demande un minimum de matériel, surtout lorsqu’on tourne avec un petit caméscope ou un smartphone. Par exemple, il est indispensable de disposer d’un trépied pour effectuer un panoramique. Rassures toi, choisir un bon trépied ne signifie pas dépenser des centaines ou des milliers d’euros.

Pour effectuer un travelling de qualité il faut également posséder du matériel pour stabiliser la caméra. Utiliser un shoulder pod est le moyen efficace et moins couteux pour filmer en mouvement des sujets qui se déplacent. Il permet par exemple de réaliser un plan-séquence stable et agréable à regarder. 

Hormis l’introduction où j’explique le contenu qui va suivre, cette vidéo est constitué d’un seul et unique plan-séquence. C’est un bon exemple de travelling arrière (en profondeur de champs) qui suit le personnage. Ou plutôt le personnage qui suit la caméra. Au passage, tu peux visionner la vidéo dans son intégralité, elle te donnera quelques astuces pour bien filmer avec son smartphone. Je parle d’ailleurs du zoom numérique qui est à proscrire.

C’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que cet article t’as bien servi à comprendre comment filmer en mouvement. Maintenant les 3 mouvements de caméra n’ont plus de secrets pour toi, tu peux donc filmer en mouvement aisément. Si toi aussi tu as des conseils à donner pour filmer en mouvement, partages les avec nous en commentaire de l’article. Tu peux également t’abonner à ma chaîne Youtube, j’y poste régulièrement des vidéos pour partager mon expérience dans le domaine vidéo. Tu y trouveras également des  conseils en développement et en webmarketing sur Youtube. N’hésites toi, abonnes toi. C’était Franck de Smartvideo, à plus !

 

 

 

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *