Comment réussir une interview ?

Salut à toi, c’est Franck de Smartvideo ! Aujourd’hui je vais t’expliquer comment réussir une interview vidéo facilement. Un outil que j’utilise régulièrement sur ma chaîne Youtube. Réussir une interview est un exercice délicat. Mais avec quelques outils et un peu de pratique, on peut toutefois parvenir à un résultat satisfaisant. D’autant plus que l’interview est un outil intéressant pour développer ton business. Elle permet de développer son audience plus rapidement tout en générant du contenu de qualité. Interviewer une personne notoire dans son domaine d’activité permet par exemple de toucher un nouveau public intéressé. Cela permet, par exemple, à deux youtubeurs ou bloggeurs de croiser leur communauté d’abonnés. L’internaute découvrira ainsi un contenu nouveau porté sur un sujet qui l’intéresse déjà. Tout le monde y trouve son compte.

L’interview: une source de contenu

L’interview est un exercice qui provient du journalisme, mais convient tout à fait au marketing vidéo et à la formation en ligne. En effet, grâce à l’interview, tu peux interroger un expert sur un thème particulier pour répondre à une problématique. Quand on débute un projet sur le web, c’est un bon moyen d’augmenter son audience plus rapidement.

En interrogeant un spécialiste d’un domaine, tu vas pouvoir apporter son expertise pour résoudre un problème. Grâce à la notoriété de ton interviewé, tu vas apporter plus de crédibilité à ton contenu et plus largement à ta chaîne. En terme d’image, l’interrogé y trouve également son compte. Il renforce sa crédibilité, du fait qu’il est interrogé par un de ses confrères pour qui son savoir à de la valeur. De plus, le fait d’aider un autre bloggueur renforce son capital sympathie. L’interviewé passe donc pour quelqu’un de généreux, à l’écoute, ce qui devrait renforcer son attractivité auprès de sa communauté.

L’interview est donc un outil intéressant pour développer ton business sur le web. Enfin pour y parvenir, encore faut il réussir une interview vidéo. Cela demande un minimum d’expérience et quelque peu de matériel pour un rendu convenable. Le cas échéant, l’outil perd toute son efficacité et devient difficile à visionner. On va donc voir comment réussir une interview en suivant quelques points. Le choix du cadre, l’utilisation des outils, les méthodes d’interviews… Quelques informations qui vont te permettre de mieux comprendre comment réussir une interview.

Réussir une interview: choisir le format adapté

Les différents types d’entretien

L’entretien directif

Il consiste à poser des questions très précises auxquelles l’interrogé répond très succinctement. C’est un format assez court, avec questions et réponses rapides. Une méthode qui convient bien à des micro-trottoirs, une méthode d’interview qui consiste à poser la même question à une série d’interrogés. C’est une sorte de mini-sondage qui permet de collecter un avis (plus ou moins) général sur un sujet précis. Ce n’est pas le format le plus adapté pour développer son business. On peut toutefois l’imaginer comme un bon outil de sondage. Utiliser le micro-trottoir pour recueillir l’avis du public de ma chaîne Youtube. En plus d’en savoir davantage sur les internautes qui me suivent, j’aurai renforcer le lien avec eux en jouant la proximité et l’interactivité.

L’entretien directif peut également être utilisé lorsque l’on interroge une seule et même personne. Cela permet de présenter quelqu’un d’une manière dynamique en faisant un tour d’horizon de plusieurs sujets, pour connaitre l’avis de l’interrogé dessus. Le site Konbini à recours à cette technique de manière détournée avec son Fast and Curious (« Vite et curieux »). Pour accélérer le processus, le site propose à l’interrogé le choix entre 2 réponses affichées. L’interview a donc un rythme soutenu et devient un contenu d’infotainment. Très efficace sur les réseaux sociaux comme Facebook.

L’entretien non directif

Il consiste à poser une question d’introduction très ouverte pour laisser l’interlocuteur parler à sa guise. Cette méthode d’interview permet de laisser l’interrogé s’exprimer de manière plus libre autour d’un thème énoncé dans la question. Il est moins contraint par la question. L’interrogé peut donc aborder des sous thèmes en lien avec le sujet global pour apporter plus de précisions. Ce type d’entretien permet de mieux connaître l’interlocuteur qui va lui même sélectionner son fil conducteur pour répondre à la question poser. Il pourra par exemple citer son expérience personnelle, faire un lien avec d’autres expériences de personnes différentes… Bref, il a plus de champs libre.

C’est intéressant lorsque vous voulez récolter l’avis d’un bloggeur par exemple. Il pourra raconter son histoire et expliquer comment il en est arrivé où il en est, tout en répondant à la problématique posée en parallèle. Enfin dans la réalité de l’exercice, le plus souvent ce type d’entretien conduit à un monologue où l’interrogé parle de lui sans réellement apporter d’informations. Il est donc peu approprié dans notre cas.

L’entretien semi-directif

Certainement la méthode la plus adaptée, elle est en quelque sorte un mélange d’entretien directif et non-directif. L’entretien semi-directif alterne entre questions ouvertes et questions fermées. L’interview prend alors un rythme plus dynamique, où l’on va à la fois mieux connaître l’interrogé via son expérience, tout en apportant des informations qui vont répondre à la problématique posée en début d’interview. C’est le type d’interview que j’utilise principalement sur ma chaîne Youtube. Il permet de découvrir une personne tout en ayant accès à des informations qui répondent à une question posée. Tu peux trouver un exemple ci-dessous.

L’interview est titrée « Comment gagner de l’argent sur Facebook ? », pour y répondre j’ai interrogé un célèbre web-entrepeneur canadien qui a donné ses conseils sur le sujet. L’interview dure presque 30 minutes, au cours desquelles, il répond évidemment à la question. Mais il présente également ses projets, raconte son histoire et aborde plusieurs sujets en lien. L’interview donne également des informations sur comment développer un projet sur le web grâce aux réseaux sociaux ou donne plus largement des conseils en webmarketing. C’est donc la méthode la plus adaptée.

Un exemple d’entretien semi-directif avec le bloggeur et web-entrepreneur Olivier Lambert.

Réussir une interview: assurer sa préparation

Réussir une interview demande une bonne préparation. On ne peut pas espérer proposer un entretien de qualité, s’il n’est pas un minimum préparé. Le lieu, le cadre, l’interrogé, le matériel, les questions… Tout se prépare ! Tant pour faciliter la réalisation de l’interview que pour arriver à un contenu exploitable. D’autant plus lorsqu’on est débutant en la matière.

Le bon matériel pour réussir une interview

Avant de se lancer dans la réalisation, il faut sélectionner le matériel adapté pour réussir une interview. Personne ne visionne une vidéo qui bouge, où le son est mauvais et où l’image est trop sombre. Inutile d’avoir une caméra professionnelle sortie d’un studio de cinéma, un smartphone fera l’affaire. En y ajoutant quelques accessoires pour la vidéo, tu seras suffisamment équipé pour réussir une interview. Ne pas oublier que le trépied et le micro sont indispensables.

Test de matériel, le micro pour smartphone.

Le bon interlocuteur pour réussir une interview

Choisir son interlocuteur constitue un point primordial dans la réussite d’une interview. Pourquoi l’avoir choisi ? Si la réponse ne parait pas évidente, c’est peut être qu’il faut revoir son choix. La personne à interviewer doit être connue dans son secteur d’activités. Que ce soit un bloggueur, ou un webentrepreneur il doit bénéficier d’une certaine notoriété. En tout cas il doit être plus reconnu que toi. C’est pourquoi tu fais appel à son expertise pour résoudre une problématique; il va apporter une valeur ajoutée. Il faut également bien se renseigner sur son parcours, ses projets actuels et ses perspectives sur l’avenir. Plus tu en sais sur lui, plus tu seras capable de mettre sa parole en valeur au cours de l’interview en choisissant des questions adaptées.

L’interview de Cédric Anicette, célèbre webentrepreneur.

Le bon sujet pour réussir une interview

Le sujet doit être identifié dès le titre de la vidéo. L’internaute doit savoir avant de cliquer, à quel contenu il va avoir accès. Tout comme pour réaliser une vidéo captivante, il faut choisir son sujet ingénieusement pour réussir une interview. Consulter les forums lié à son secteur d’activités pour consulter les sujets les plus recherchés est une solution. Sonder son propre public en est une autre. Quoi qu’il en soit, l’interview doit partir d’une problématique claire et simple, auquel l’interrogé va répondre plus en détails. Une fois le thème posé, il faut rédiger une liste de question en lien avec celui-ci. Varier entre questions ouvertes et fermé permet de dynamiser l’entretien et donner un rythme. A ne pas négliger. Penser à des questions auxquelles l’interrogé va pouvoir répondre en se basant sur son expérience est un plus. Cela va rendre l’entretien plus intéressant et vivant.

Le titre doit poser le sujet dès le premier coup d’oeil.

Le bon lieu pour réussir une interview

Un point à ne surtout pas négliger, comme dans toute réalisation de vidéos. Eviter de choisir un lieu public du type terrasse de café ou restaurant et opter pour un lieu silencieux et peu fréquenté. L’idéal étant un lieu fermé comme un bureau, un salon ou une chambre. Il faut minimiser les parasites sonores et visuels qui pourraient détourner l’attention de l’interrogé et du spectateur par la suite. Une question vient alors, doit-on forcémment être présent avec l’interrogé pour réussir une interview ? La réponse est non ! La preuve avec l’interview d’Olivier Lambert réalisée via Skype à des milliers de km d’écart. On peut donc réussir une interview que l’on soit sur place avec l’interrogé ou à distance. 

 

Les techniques de réalisation pour réussir une interview

Choisir le bon cadre

L’arrière plan de l’interview ne doit pas être négligé. L’idéal est d’avoir un décor en rapport avec le sujet de l’interview, malheureusement c’est rarement possible. Pas de panique. Un fond quelconque fera l’affaire, il ne doit pas être trop chargé au risque de détourner l’attention du spectateur de l’interrogé. Mais un mur blanc n’est non plus la solution miracle, car il ne pose pas vraiment d’ambiance chaleureuse.

La règle des 4 tiers

Un bon cadre d’interview ne suffit pas si l’on ne respecte pas la règle des tiers en vidéo. Petit rappel : pour cette règle, on décompose notre cadre en 9 zones délimitées par 2 lignes horizontales et 2 verticales. Chacune étant positionnée sur un tiers de l’image. Les 4 croisements de ces lignes constituent des points de force, des nœuds qui concentre l’attention du spectateur. C’est donc à l’aide de ces points qu’il faut placer l’interrogé dans son cadre pour maintenir l’attention du spectateur. Il faut éviter de placer l’interrogé au centre du cadre, mieux vaut le décaler légèrement sur un côté (1/3 du cadre).

Ne pas placer l’interrogé au centre du cadre et diriger son regard en diagonale.

Le regard est également important. Il faut bien dire à l’interroger de ne pas regarder l’objectif. L’idéal est de se placer soi même à côté de la caméra ou du smartphone  pour l’inciter à nous regarder. Aussi, la caméra doit être placée à hauteur des yeux, pour donner l’impression au spectateur d’être face à face avec l’interrogé. Une fois le cadre posé, faire un test son pour s’assurer que les micros soient bien réglés est ingénieux. Il m’est déjà arrivé de devoir reprendre une interview depuis le départ après 15 minutes de tournage, car je ne m’étais pas rendu compte que le micro était éteint… C’est assez dérangeant, surtout pour l’interrogé qui a dû répéter tout ce qu’il avait déjà dit. Je ne le souhaite à personne.

Les clés pour réussir une interview 

Maintenant que tous les éléments sont réunis pour réussir une interview, il n’y a plus qu’à passer à la pratique. Avant de commencer, il faut mettre l’interrogé en confiance en lui présentant le déroulé de l’entretien. Certains aiment bien connaître les questions à l’avance pour mieux se préparer. Mais ce n’est pas obligatoire. Petite astuce lorsque l’on commence l’interview, faire une petite blague peut être un bon moyen pour briser la glace et détendre l’atmosphère. Encore faut-il qu’elle soit drôle…

A retenir pour réussir une interview. Il faut s’assurer que la problématique posée dans le titre de l’interview soit résolue par les propos de l’interrogé. Si l’on pose la question « comment créer une vidéo de formation ? », l’internaute doit être capable d’y répondre après avoir visionner l’interview. Enfin, il faut éviter un format d’interview trop long, au risque de perdre l’attention du spectateur. Une durée de 10 minutes est suffisant pour réussir une interview de qualité. Evidemment, en fonction du sujet et de la quantité d’informations à traiter, l’interview peut durer plus ou moins longtemps. Tourner une interview d’une heure est tout de même déconseillé.

C’est tout pour aujourd’hui, j’espère que cet article te servira à comprendre comment réussir une interview. N’hésites pas à partager ton avis sur la question et ton expérience en commentaire de l’article. Toujours plus de conseils et d’astuces en vidéo et webmarketing sur ma chaîne Youtube: abonnes toi !
C’était Franck de Smartvideo, à très vite !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *