Interviewé par le blog Weevdone

Dernièrement j’ai fait la connaisance d’un blogueur super sympa.

Le blog de Gabriel est dans la même thématique que le mien, il vous explique comment progresser dans le montage vidéo.

Il a une solide expérience dans la réalisation puisque il a étudié l’infographie et dirigé un studio de création de jeux vidéos, le gars ne rigole pas :=)

En plus je m’étais rasé pour cette occasion.

Suite à plusieurs échanges il a décidé de m’interviewer pour son blog.

 

Ce fut une super expérience et je vous invite à faire un tour sur son blog.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires en dessous.

A bientôt sur smartvideo

 

Filmer avec son smartphone

Interview de Franck Maes

Gabriel : Bonjour et bienvenu dans cette vidéo un petit peu particulière. Je suis Gabriel du blog WeevDone, et j’accueille exceptionnellement Franck du blog smartvideo.

Bonjour Franck.

Franck : Salut Gabriel !

Gabriel : Écoute, merci de prendre du temps par ce dimanche ensoleillé pour venir discuter un petit peu avec nous. Est-ce que tu peux te présenter ?

Franck : Bien sûr, d’abord merci à toi de m’interviewer, d’avoir pris de ton temps pour pouvoir m’interviewer.

Je me présente, je m’appelle Franck Maes. Je suis réalisateur depuis maintenant 7 ans. Je suis entièrement autodidacte, c’est-à-dire que j’ai appris la réalisation par mes propres moyens. 

J’ai lu pas mal de bouquins, j’ai fait pas mal de montages.

J’ai commencé par filmer mes propres potes. Puis, de fil en aiguille, j’ai filmé un clip vidéo qui s’est retrouvé diffusé sur MTV, donc ça fait plaisir.

Quelques temps après, j’ai fait un court-métrage qui était au Festival de Cannes.

L’année suivante, un moyen-métrage distribué en DVD.

Pour être bref dans mon parcours, j’ai réalisé plus d’une vingtaine de clips.

J’ai monté il y a quelques mois, au mois d’avril, un blog qui consiste à savoir comment filmer avec son smartphone.

Gabriel : D’accord.

Mais comment tu en es venu à filmer justement avec ton smartphone ?

Franck : Et bien tout simplement parce que maintenant les progrès technologiques sont vraiment incroyables. On fait vraiment des vidéos incroyables avec son smartphone.

Quand je dis « avec son smartphone », les gens me disent souvent « Oui mais parce que tu as un bon smartphone ». Alors ça, pour moi, ce n’est pas un bon argument. Même avec des smartphones d’entrées de gamme.

Pour tout avouer j’ai 4 smartphones. J’ai un Wiko Goa qui coûte 69 euros, un Samsung Galaxy S5, un IPhone 4 et un IPhone 6+. Les 4 font une image propre.

Après, évidemment, si on prend un smartphone à 50 euros et un smartphone à 600 euros on aura une différence, ce qui parait tout à fait logique.

Mais je pense qu’en milieu de gamme on peut avoir des produits et qualités qui sont vraiment sympas.

Donc pour revenir à ta question, excuses-moi, j’en suis venu à filmer avec un smartphone tout simplement pour m’amuser au départ.

Je filmais des petites vidéos comme ça, et puis bon, l’un dans l’autre, je me disais « c’est pas mal quand même, on fait des trucs sympas ! ».

Et puis il s’est avéré qu’une fois j’ai même placé, comme on évoquait tout à l’heure, des images filmées avec mon smartphone, que j’ai placé dans des vidéos pour mes clients.

Je suis autoentrepreneur donc je fais des films pour divers clients.

Donc j’ai glissé ces images dans le montage global, et les clients ne se sont rendu compte de strictement rien, ce qui veut dire que c’est pas mal.

Gabriel : Oui ! Justement on voit de plus en plus de personnes, d’infopreneurs et même d’amateurs qui font des films, ou peut-être même des petites web-séries, depuis leurs téléphones portables.

Est-ce que tu sais d’où vient un petit peu cette mode ?

Franck : Alors je dirais que ce n’est pas une mode en fait. Je pense que c’est tout simplement une évolution.

Je me souviens quand j’étais petit, ouais je ne suis plus tout jeune, donc quand j’étais plus jeune on va dire, j’avais un kiff, c’était de regarder des vidéos sur mon téléphone. Ça je me souviens, pour moi ça c’était le futur.

C’est comme quand on dit « une voiture, elle va voler ». Je me souviens en l’An 2000, on croyait qu’on allait sortir dehors et que les voitures allaient voler. Bon ce n’est pas le cas. Mais maintenant on regarde des vidéos sur son smartphone.

Donc je pense que c’est tout simplement une évolution.

Maintenant ils font des objectifs qui s’adaptent aux smartphones. Ils font même des adaptateurs d’objectifs professionnels pour les mettre sur smartphone.

Gabriel : Ouais.

Franck : Je pense que ça se démocratise.

Tout le monde a son smartphone sur soi. Il suffit juste de le sortir et de filmer. Ça fait des images super et c’est rapide.

Donc avec tout ce qu’il y a en ce moment, c’est-à-dire les perches et tous les petits accessoires qu’ils mettent en place pour les smartphones, on arrive vraiment à faire des trucs sympas.

Donc je pense que ce n’est pas une mode. Je pense que c’est juste l’évolution de la technologie.

Gabriel : Puisque tu parles un petit peu du matériel, d’après toi, quel est le matériel minimum dont on a besoin pour tourner et faire une belle vidéo avec son smartphone ?

Franck : Alors, c’est une question délicate.

-Pour moi, personnellement, les seules choses dont on ait besoin, c’est son imagination et son téléphone. Ce sont les seules choses dont on ait vraiment besoin.

Après, quand je dis son imagination, il ne faut pas ne pas se préparer du tout. Moi je sais que je filme vraiment très, très souvent avec mon smartphone, mais je prépare dans ma tête ce que je dois filmer. C’est-à-dire que je ne vais pas juste le sortir en me où je pourrais bien filmer, où serait le cadre etc.

-Après, la deuxième chose c’est que, sur le point strictement matériel, je pense que vraiment si vous faites du son, il faut un micro-cravate, ça c’est évident.

Vous en trouvez sur le commerce qui ne sont vraiment pas chers.

-Il faut aussi un trépied. C’est vraiment essentiel.

Là, vous allez investir 20 euros pour le trépied. Pour le micro-cravate vous allez investir 20 euros. Ça vous fait 40 euros d’investissement. Je ne pense pas que ce soit un investissement qui vous fasse perdre votre bras.

Gabriel : Tout, le trépied et la perche.

Franck : Trépied ouais. Trépied, perche. La perche financièrement, ça ne vaut rien. On peut faire trépied perche, mais trépied c’est vraiment essentiel.

On veut se filmer. Prenons notre exemple.

Tu es bloggeur, je suis bloggeur. Les bloggeurs se filment beaucoup.

Pour se filmer il suffit de mettre le trépied. On le met sur place, on règle le cadre, on lance la télécommande et puis c’est parti.

Gabriel : Exact. Et puis on entend beaucoup dire qu’il faut absolument s’acheter un kit d’éclairage, pour n’importe quel appareil avec lequel on filme. Qu’est-ce que tu en penses ?

Franck : Évidemment. Moi je viens d’un milieu professionnel où j’ai déjà dirigé des équipes où il y avait 100 personnes sur le plateau. Je parle en général, acteurs compris. Ce n’était pas une équipe technique de 100 personnes.

J’avais 3 personnes pour l’éclairage, 4 personnes pour le son, 2 personnes pour la caméra.

Évidemment si vous avez la possibilité de faire ça je vous dirais oui, allez-y ! Mais le but de filmer avec son smartphone, c’est de pouvoir être rapide. Filmer bien, vite, et pas cher. Voilà.

Donc oui, si vous pouvez rajouter de la lumière allez-y !

Mais là par exemple, on voit le beau temps qu’il fait dehors. Là chez moi, je suis à Cergy dans le 95, donc en Ile-de-France, il ne fait pas tout le temps très beau ! Là aujourd’hui je vois qu’il y a un super soleil. On peut largement profiter de la lumière du jour. Il faut juste s’adapter en fait.

Parce qu’un kit d’éclairage, si vous en voulez vraiment un bon, vous allez devoir sortir plusieurs centaines d’euros. Un vrai beau kit d’éclairage c’est plusieurs centaines d’euros.

Gabriel : Ouais j’ai vu un kit d’éclairage que vend David Jay. Il a bien négocié les prix et c’est quand même 400 euros. Même si c’est de la qualité on ne peut pas forcément le sortir quand on débute.

Franck : Je ne connais pas ce produit, ce qu’il vend. À contrario, je me dirais qu’au lieu de mettre 400 euros dans l’éclairage, je prendrais la moitié, 200 euros, et je les investirai dans un bon smartphone. Parce qu’avec un bon smartphone, vous aurez une bonne optique qui vous permettra de filmer dans de bonnes conditions de lumière, plus fiables qu’avec un smartphone vraiment d’entrées de gamme.

Gabriel : On entend beaucoup parler de l’iPhone. Tout le monde veut filmer avec son iPhone.

Donc j’imagine qu’on peut faire de bons films sans utiliser le dernier appareil comme l’iPhone justement qui est à 800 ou 900 euros.

Franck : Oui bien sûr. 600 maintenant ! Il a baissé !

Oui bien sûr, bien sûr ! Après comme je disais tout à l’heure, c’est vrai que si t’as un smartphone à 1000 euros, c’est évident que tu feras une meilleure image qu’avec un smartphone à 50 euros. Ça il faut être clair.

Mais je pense qu’en coupant la poire en deux, tout le monde maintenant a des smartphones.

J’ai fait justement un article là-dessus. Je me suis filmé avec les 3 smartphones. Donc le Wiko Goa, dont je te parlais tout à l’heure, l’iPhone 4 et l’iPhone 6+.

Évidemment quand on passe du Wiko à l’iPhone 6+, on voit qu’il y a une grosse différence. L’un pixélise et l’autre ça ne pixélise pas. Mais quand on prend l’intermédiaire, l’iPhone 4, qu’on peut trouver sur Amazon, j’ai regardé encore regardé les prix ce matin car je regarde très souvent les prix des téléphones, on le trouve entre 150 et 200 euros.

Je veux dire que c’est un smartphone qui fait très bien l’affaire !

Je ne fais pas la promotion d’Apple ! Moi je préfère Apple mais c’est mon point de vue.

Mais il y a des très bons smartphones. Même un Samsung filme très bien, vous avez vraiment des trucs qui sont vraiment sympas.

Là il faut que je teste, je pense que je vais l’acheter. Wiko a créé un smartphone qui s’appelle le Wiko Highway Pure, et qui apparemment a une optique qui est vraiment pas mal, et pour 200 ou 250 euros il est neuf.

Je pense que je vais me laisser tenter.

Gabriel : D’accord. Et bien écoute, on reviendra pour prendre des nouvelles !

Franck : Ça marche !

Gabriel : Est-ce que, pour les personnes qui nous regardent et qui ont envie de se lancer, tu pourrais énoncer 3 petites astuces ?

Franck : Alors 3 astuces.

– La première, ne filmez jamais à la verticale. Ça c’est le réflexe que je vois toujours. Partout où on va les gens filment à la verticale.

Ne filmez pas à la verticale.

Vous n’allez pas regarder un film, vous n’allez pas voir le dernier Terminator filmé à la verticale.

Il est filmé à l’horizontal, en portrait.

Filmer en portrait, le cadre sera plus sympa à réaliser.

La vidéo n’aura pas les bandes sur les côtés comme sur YouTube, ça vous donnera tout de suite un aspect plus pro’.

Et puis vous pourrez travailler votre cadre, travailler les lignes de force.

C’est un petit point qu’on doit savoir quand on fait de la vidéo. Pour ceux qui ne savent pas ce que sont les lignes de force. On divise un carré, votre image, en 9 parties égales. Les jonctions des lignes sont les endroits où vous devez placer vos sujets pour attirer le regard. Ce sont des lignes, des règles, qui existent dans la vidéo.

-Le second point je dirais, faites attention à votre décor.

J’ai déjà vu des bloggeurs qui avaient des vidéos super intéressantes, qui passaient bien à la caméra, qui avaient un bon charisme, qui avaient une bonne élocution, mais le décor était catastrophique.

Ne surchargez pas votre décor. Pas besoin de mettre votre chat Mistigri dans le plan si vous l’aimez bien, il n’y a pas besoin de le mettre.

Évidemment tout ce qui est couleur criarde vous enlevez, il faut rester dans le neutre. Bon je dis ça mais derrière moi j’ai une bibliothèque qui est chargée. Mais bon ! Évitez de trop charger le décor.

Je me souviens un jour sur un tournage, j’ai un chef décorateur, donc une personne qui s’occupe vraiment que du décor, qui m’a dit « Franck fais simple. Simple et harmonieux. Faut que ce soit comme un joli visage. » Si sur votre visage vous avez 14 piercings, je n’ai rien contre, mais 14 piercings, une barbe mal rasée et une coupe de cheveux qui part dans tous les sens, ce n’est pas très agréable à regarder. C’est comme tout en fait.

-Et le troisième point que je pourrais dire, c’est la portabilité.

Le but de mon blog c’est vraiment de réaliser des vidéos avec son smartphone.

Mais si vous réalisez beaucoup de vidéos avec votre smartphone, vous allez voir qu’on n’a pas une batterie infinie.

Donc moi j’ai investi dans des petites batteries externes que j’ai toujours sur moi, comme ça je ne suis jamais en rade de batterie.

Et puis je rajouterai aussi un trépied comme je l’ai dit tout à l’heure. Un trépied c’est rétractable. Vous le mettez dans votre dos, vous avez l’impression d’avoir un sabre mais bon ! Vous avez votre trépied et votre batterie sur vous, vous êtes autonomes. Vous rajoutez le micro-cravate en plus que vous mettez dans votre poche, vous êtes autonomes. Vous n’êtes pas trop lourds, et puis vraiment vous êtes équipés pour faire assez de vidéos, pour être complet.

Gabriel : Vous pouvez filmer à l’intérieur, à l’extérieur, à peu près ce que vous voulez.

Franck : Voilà. Vous êtes assez libre.

Gabriel : Justement tu parlais du décor tout à l’heure, du bloggeur que tu avais vu. Quelles sont les 3 erreurs les plus fréquentes que tu vois ?

Et d’après toi quelles seraient les solutions pour justement ne pas les reproduire ?

Franck : Ce que je vois souvent comme erreur au niveau vidéo, on en parlait tout à l’heure à juste titre, t’as eu une réflexion qui était très pertinente.

-Il y a beaucoup de gens qui font des vidéos en pensant que c’est la meilleure des vidéos du monde, que tout le monde va s’intéresser à ce qu’ils disent.

-Mais quand on parle, il faut déjà que le message soit très clair.

Pour que le message soit très clair, il faut que votre son soit très clair.

Donc quand vous êtes dehors, s’il y a du vent, si vous n’avez pas de bonnettes, donc la petite bonnette qui se rajoute sur votre micro-cravate ou sur votre perche, ne le faites pas. Attendez plutôt qu’il y ait moins de vent, ou filmez ailleurs.

Je me souviens au tout début, quand j’ai commencé la vidéo, j’étais un peu, excusez-moi du terme, mais à l’arrache. C’est-à-dire que je ne faisais pas attention au son, et je me suis très, très vite aperçu que le son est même primordial sur une image.

C’est à dire que si vous avez une image qui n’est pas super – Alors quand je dis pas super attention, il ne faut pas non plus que ce soit une image qui soit que des carrés – mais que vous ayez un son qui est nickel, ça a plus de chance de passer que l’inverse.

Je regardais une vidéo il n’y a pas si longtemps que ça. C’était sur un bloggeur qui parlait des banques. Le sujet était super intéressant. On voyait vraiment qu’il avait travaillé, qu’il avait bossé son sujet. Mais il avait mis la musique trop fort, et son son était étouffé, c’était inaudible.

Donc j’ai arrêté de regarder la vidéo au bout d’une minute, et encore une minute j’étais sympa.

-Et le troisième point où il faudrait vraiment faire attention, c’est la lumière.

On peut faire attention de ne pas être en contrejour, ou ne pas filmer quand on est en basse luminosité.

C’est simple, pour filmer dehors la nuit.

Vous n’allez pas vous mettre à un endroit où ce n’est pas éclairé. Mettez-vous sous un réverbère tout simplement.

Ce sont des petits réflexes tous simples qu’on peut appliquer en regardant, en observant un petit peu.

Sortez votre smartphone pour filmer rapidement ok, mais analysez quand même le décor, analysez quand même la situation, analysez votre cadre. Regardez tout ça.

Une fois que vous aurez acquis ces réflexes-là, il y en a plusieurs encore à énumérer mais là on pourrait faire une vidéo d’une heure. Mais je pense qu’une fois que vous avez acquis quelques points essentiels vous êtes parés pour réaliser votre propre vidéo tout seul. Plus besoin de payer quelqu’un comme moi pour les faire !

Gabriel : Réussir à passer du temps à s’intéresser, à tester beaucoup, parce que c’est en testant justement qu’on apprend et qu’on s’améliore.

Et surtout et bien suivre Franck sur smartvideo allez voir ses articles qui sont tous très intéressants et dans lesquels on apprend énormément de choses.

Franck : Merci, merci beaucoup.

Gabriel : On ne se rend pas compte de la complexité et des capacités des smartphones à l’heure actuelle. Et grâce à toi on en a un aperçu, donc merci.

Franck : Merci

Gabriel : Et surtout laissez des commentaires dans les articles de Franck pour obtenir ses retours, peut-être lui donner des indications sur ce dont vous avez besoin pour améliorer la qualité de vos films, l’orienter pour des articles, et surtout échanger dès que vous en avez l’occasion.

Donc Franck, est-ce que tu as un dernier mot à dire à tout le monde ?

Franck : À toi d’abord, merci, merci pour l’interview.

Et à tout le monde et bien oui je leur dirais, surtout n’hésitez pas.

Si vous avez envie de filmer, filmez.

Entrainez-vous.

Il ne faut pas hésiter. Il faut y aller.

Il faut filmer, il faut s’entrainer. Maintenant on a quand même tous les outils à notre époque où on peut vraiment tout faire soi-même.

Il y a quelques mois je suis parti à New-York pour des vacances. J’étais dans ma chambre d’hôtel et j’ai réalisé un petit film de souvenirs de vacances pour ma femme et moi. J’ai filmé et étalonné.

L’étalonnage c’est faire la mise au point au niveau des couleurs pour que tous les points soient uniformes.

Donc j’ai filmé, j’ai étalonné, j’ai monté, et je l’ai envoyé sur YouTube depuis mon smartphone.

Donc j’ai tout fait depuis mon smartphone. Je n’ai pas fait une seule chose sur mon ordinateur.

Alors que sur l’ordinateur professionnel que j’ai chez moi, qu’on appelle une station de montages, j’ai tous les logiciels qui me permettent de faire des vidéos professionnelles, donc ça voudrait dire qu’on peut faire la même chose en fait.

Et quelques applications, j’ai écrit un article là-dessus, où je crois que pour une trentaine d’euros on a les applications qu’il faut pour pouvoir monter.

Si vous rajouter à ça le matériel à une cinquantaine d’euros, vous êtes à une centaine d’euros.

Je pense qu’une centaine d’euros, on peut les investir pour faire des vidéos qui vraiment sont propres.

Gabriel : Et puis en suivant tes articles, en regardant précisément comment faire, on ne reproduira pas les erreurs que nous avons pu connaitre à nos débuts.

Franck : Le tout c’est vraiment d’essayer.

Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui pensent qu’avoir une caméra c’est savoir filmer. Mais ça c’est faux. C’est comme avoir des patins à glace et se prendre pour Philippe Candeloro ! Quoi que, il ne patine plus.

Mais voilà, il y a des choses à apprendre, c’est comme tout.

C’est possible, mais il faut se former, il faut apprendre, il faut lire, il faut tester, il faut regarder, mais je ne pense pas qu’il faut avoir un, si on parle de l’aspect pécunier, je ne pense pas qu’au niveau matériel on ait vraiment besoin d’avoir beaucoup de matériels qui coûtent chers.

Si je fais la comparaison entre mon matériel professionnel, comme mon Canon 5D Mark II avec plusieurs objectifs, donc le Canon 5D Mark II à l’époque où je l’ai acheté valait 500 et quelques euros, maintenant il vaut moins cher puisqu’il y a le nouveau modèle qui est sorti.

Si je rajoute tout ce que j’ai comme matériel professionnel, c’est-à-dire mon Steady Cam, mes objectifs, je ne suis pas loin des 5000 ou 6000 euros.

Alors que quand je regarde mon matériel que j’ai pour mon smartphone qui me permet de réaliser, j’en suis à peut-être 200 euros maximum.

Donc en fait la comparaison, y’a pas photo.

Gabriel : Oui, c’est le cas de le dire !

Franck : Oui.

Gabriel : Bien !

Écoutes, on va se laisser sur ces quelques mots. J’espère te recevoir à nouveau bientôt, pour voir l’évolution, que ce soit l’évolution technique ou l’évolution des vidéos tout simplement.

Je te remercie encore une fois.

Franck : Merci à toi Gabriel d’avoir pris du temps pour m’interviewer.

Gabriel : Je vous dis à tous à très bientôt pour une prochaine vidéo !

Franck : Au revoir !

Gabriel : Salut !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *