Webmarketing : interview de David Lefevre

L’impact de la vidéo fit l’effet d’une bombe dans la blogosphère. J’ai donc décidé de faire le Smartvideo tour. Un tour de France pour voir tous mes abonnés.

— Bienvenue dans la première vidéo du Smartvideo tour. Aujourd’hui, je suis à Rouen et j’ai l’avantage et l’honneur d’interviewer David du site Alfange.com. Je te laisse te présenter, David.

— Je m’appelle David Lefèvre. J’ai 25 ans. J’ai fait différentes choses avant de créer mon blog. J’ai travaillé dans un cabinet comptable. J’ai travaillé en vendeur chez Micro Mania. J’ai fait différents trucs en fait. J’étais commercial. Brièvement, je me suis dit que je voulais créer mon activité sur Internet.

Au départ, je faisais du freelance. Je faisais la création de sites web, de logos, tout cela. Puis au bout d’un moment, j’ai un petit peu arrêté d’aller changer du temps contre de l’argent, pour faire mes propres formations et puis faire d’autres choses, de l’affiliation. Du coup, j’ai créé mon blog Alfange.com que j’ai créé en avril 2015. Là, je suis indépendant financièrement grâce à ce blog.

David Lefevre sur smartvideo, expert du webmarketing Alfange.com

David Lefevre sur smartvideo, expert du webmarketing Alfange.com

— Parle-nous plus en détail de ton blog. Qu’est-ce qu’il y a à l’intérieur ? Quelle est ta thématique ? Je le sais, je suis allé sur ton blog. Mais quelle est la thématique que tu travailles ? Parle-nous plus de ton blog.

Son site de webmarketing

Alfange.com, c’est un site de webmarketing où je traite : comment créer un blog ? Comment améliorer son blog, son taux de conversion ? Tout cela, c’est toute la chaîne pour avoir plus de visiteurs, plus d’abonnés, plus de convertis derrière. Puis, comment faire de l’affiliation ? C’est assez large et vraiment dans le marketing.

— Comment t’es venue l’idée ? Tu m’as dit que tu étais plus dans le site Internet.

— À la base, j’étais plutôt dans la création de sites web, puis j’ai commencé à suivre Jean Riviere il y a quelques années en 2012. En le suivant, je me suis dit que cela m’intéressait et j’ai commencé à lire des bouquins là-dessus dans ce domaine-là. Puis, je me suis dit : « tiens, je vais créer mon propre blog ». Je commençais avec un petit peu de connaissances et je me suis dit en créant mon blog je vais trouver plus de connaissance.

— Combien d’articles as-tu à l’heure d’aujourd’hui ?

— A l’heure actuelle sur Alfange.com, 230 articles en un an.

Le webmarketing en video

— Parle-nous un peu de la vidéo, puisque moi j’ai un blog pour les gens qui nous suivent. Normalement, ils savent que j’ai un blog. Est-ce que tu as une chaîne YouTube ? Est-ce que tu la développes ? Est-ce que tu travailles beaucoup dessus ? Est-ce que tu penses que tu as une bonne marge de progression ?

En fait, je l’ai créé en septembre à peu près. Il y a neuf mois en fait, j’avais fait ma première et puis j’ai commencé vraiment à faire souvent à partir de septembre. À peu près une vidéo par jour. Là en ce moment, je mets un petit peu entre parenthèses parce que j’ai d’autres projets, mais sinon c’est une vidéo par jour.

L’essentiel de mon trafic vient de ma chaîne YouTube et mes articles.

— Tu mets le lien de ta base de capture dans la description ou fais-tu un appel à l’action ? Fais-tu que fiche ou affiche ?

Je ne fais pas l’annotation, je fais juste la fiche et un petit lien en dessous.

— Qui ramène donc sur ta page de capture… Combien de vidéos as-tu ? Tu me disais…

— J’en ai 140 au total : 40 vidéos de formations et 100 qui sont publiques.

— Ok, d’accord. Quelle est ta marge de progression ? Sur ta chaîne YouTube, combien as-tu d’abonnés ? Combien de vue ? Pour toi, pourquoi penses-tu que c’est important la vidéo dans ton business ?

384 abonnés. Je dois avoir 17 000 vues. Je ne me suis pas vraiment penché sur le côté référencement de la chaîne YouTube. Je ne l’ai pas vraiment travaillé. Je n’ai pas non plus trop travaillé sur l’aspect physique, la beauté des vidéos, etc. Justement, c’est aussi pour cela que je te suis pour améliorer mes vidéos et faire des trucs un peu plus jolis.

Je pense qu’il y a une marge de progression par rapport à cela. C’est à partir du moment où j’ai fait les vidéos que j’ai commencé à avoir des résultats grâce à mon site. Quand je faisais des articles, j’avais des clients, j’avais des commandes, mais je pense qu’il y avait un manque de confiance aussi. Je pense que le fait de faire des vidéos…

Les gens te voient, ils se disent ce mec-là c’est un mec sympa, même s’il porte de chemises à carreaux.

— Oui, c’est cela. Là, c’est cool parce que quand même j’avais regardé ton blog quand tu m‘avais répondu par rapport à smartvideo tour. Tout de suite, j’ai trouvé que ton blog était pro. Je me suis dit le mec, il y a du taf. J’ai vu tes articles. Les articles sont vraiment intéressants. Il y a du contenu, il y a de quoi manger. En plus, 200 articles en un an c’est quand même du travail pas mal. Donc, c’est cool.

— Pour revenir sur les vidéos de ta chaîne YouTube, avec quoi les réalises-tu ? Quels sont tes décors ? Comment procèdes-tu quand tu veux réaliser des vidéos ?

— Pour l’instant, c’est vraiment hyper basique. Je fais mes vidéos dans mon salon. En gros, je suis sur ma petite chaise, qu’on voit sur tout le milieu, de toute façon c’est toujours la même chose. J’ai une petite tablette, enfin une sorte de desserte où je pose mon trépied.

Justement, c’est vraiment les vidéos à l’arrache. J’ai un petit trépied que j’ai acheté pour dix balles. J’utilise ce micro. Il est un peu galère parce qu’en fait le fil n’est pas très long.

— Tu l’as dit, tu l’as payé 50 €, mais le câble est assez court.

— C’est super court et du coup dans la vidéo on voit le fil qui pend parce que je ne peux pas le passer sous mon tee-shirt. Donc, à l’heure actuelle, je filme avec mon Smartphone. C’est un IPhone 5 S.

Encore une fois je te disais tout à l’heure le truc c’est que je filme avec la caméra frontale, du coup mes vidéos sont super moches.

— Ce n’est pas grave parce que tu as une marge de progression en plus. Ce que je dis aux gens, l’important c’est de passer à la vidéo, ça, c’est certain. Après on peut s’améliorer, c’est sûr. Il faut même s’améliorer, mais il faut déjà passer à sa vidéo.

Toi, tu as 100 vidéos j’imagine, en plus tu n’as pas trop de travail et référencement, des vidéos. Tu ne t’es pas trop pris la tête tout à l’heure. Je te disais « Envoie juste un email à ta liste pour qu’ils s’abonnent ». C’est vraiment un plus, mais tu ne l’as pas fait. Je vois que tu as une grosse marge de progression.

Partages-tu tes vidéos à l’intérieur de ton blog ? Quel est le contenu des vidéos ?

— Oui parfois. Je n’ai pas de contenu dans chaque vidéo, mais j’ai conçu des petites vidéos qui ne sont pas trop longues où je dis seulement deux, trois conseils, je ne vais pas la mettre. Mais quand c’est une vidéo que j’ai travaillée, je vais la mettre sur mon blog.

L’utilisation des reseaux sociaux pour le webmarketing

— Par rapport à la vidéo, est-ce que tu l’utilises sur les réseaux sociaux ? Par exemple, est-ce que les vidéos que tu fais, les partages- tu sur les réseaux sociaux ?

Sur Facebook, je partage mes vidéos.

— Quelle est l’adresse de ta page Facebook, cela peut être intéressant ?

C’est Alfange.Com

— Dis-nous pourquoi tu t’appelles Alfange.Com.

— En fait à la base, je suis passionné d’histoire. J’aurais pu créer un blog sur l’histoire,  mais je ne suis peut-être pas assez passionné pour cela. Quand j’étais ado, j’aidais une association en Suisse qui est dans la sauvegarde du patrimoine. Je faisais des dossiers, j’aidais à monter des dossiers de financements pour des restaurations de châteaux et des choses comme cela.

Quand j’ai eu 21 ans, ils m’ont proposé une sorte de Titre en Chevalerie en Suisse, et je suis passé en France. Du coup, c’était Alfange Garance de Gras, un truc comme cela. Du coup, cela n’a absolument rien à voir avec mon activité Alfange. Du coup mon logo reprend Alfange car c’est l’épée.

— Donc, on disait bien que tu ne t’étais pas pris la tête pour le référencement. Parce que je sais qu’il y a beaucoup de gens qui me disent : « oui, mais comment tu fais pour trouver le nom de ton site ». Ils se prennent la tête de ouf.

Je me dis des fois, ce n’est pas grave si tu veux t’appeler batman.fr, c’est ton truc. En attendant, ce n’est pas grave, il faut passer à l’action.

— Justement puisque je reçois pas mal de mails des gens qui me disent pourquoi Alfange ? C’est quoi le rapport ? Il n’y a aucun rapport.

— Comme quoi, ça ne t’empêche pas d’avoir des abonnés récurrents, d’avoir un trafic sur ton site, d’avoir des commentaires sur tes articles, d’avoir des gens qui te lisent.

Le nom c’est important, mais ce n’est pas primordial. C’est le contenu qui peut être vraiment important.

Et un dernier conseil ?

Pour finir, est-ce que tu pourrais donner un seul conseil qu’il soit en rapport ou pas avec la vidéo, à toutes les personnes qui ont regardé cette première vidéo du Smartvideo tour à Rouen ?

— Cela va être assez basique, mais c’est de se lancer comme tu le disais. J’avais le trac à mort quand j’ai fait ma première vidéo. J’étais là devant mon truc, je l’ai fait 36 fois parce que j’étais là, je bafouillais, je n’étais vraiment pas bon.

Maintenant, je bafouille toujours, mais ce n’est pas grave. Il y a quand même des gens qui regardent les vidéos. Ce n’est pas grave si les gens ne nous aiment pas, il y a ceux qui vont nous appeler. Il y a des gens que je ne suivais pas au début parce que je n’aime pas trop leur vidéo, après j’ai appris à les suivre. Je pense que c’est pareil pour tout le monde.

On fait au départ peut-être des vidéos un peu moins qualitatives, un petit peu moins jolies. Comme je disais là, je me suis lancé, mes vidéos ne sont pas forcément très jolies, mais je vais m’améliorer au fil du temps.

— Oui, c’est cela. Parce que c’est vraiment cela en fait le truc.

Se lancer même si au départ ce n’est pas très joli au niveau de la forme. Ce n’est pas grave.

— Non, on s’améliorera. Ce n’est pas grave. Il faut juste partir du principe qu’il faut faire, puis après on arrivera à mieux faire au fur et à mesure. Mais c’est sûr si on ne fait jamais rien… Si je vous faisais voir ma première vidéo, les gens se désabonneraient de mon blog.

Donc, comme quoi on a tous une marge de progression. Surtout que je suis autodidacte, c’est-à-dire que j’ai tout appris par moi-même. Je pense que c’est largement faisable.

Merci à David , et n’hésitez pas à aller faire un tour sur son site qui s’appelle Alfange.com. Vous allez apprendre plein de tuyaux sur le webmarketing.

Allez faire un tour sur la vidéo 2, rendez-vous à Reims.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *